Le pilote du Danube

Tom est revenu de la bibliothèque de l’ école avec le pilote du Danube de J. Verne.

Le pilote du Danube dans Quotidien pilote

« ça, papa, c’ est pour toi ! ».

Et, oui, pourquoi ne serais-je pas, moi aussi, sollicité ? 

Me voilà donc invité à poursuivre (seul cette fois) la lecture de Jules Verne, abandonnant momentanément mon tour du monde pour une descente du fleuve jaune (et non pas bleu!).

Et, le jeu en vaut la chandelle.

1876, un patriote Bulgare exilé (Serge Ladko) qui a laissé sa femme au pays et qui rêve de revenir chez lui sans susciter le moindre soupçon chez l’ envahisseur Turc, son rival (Yvan Striga), converti au grand banditisme, qui sévit à la tête d’ une bande organisée le long du fleuve et un super flic (Karl Dragosh). 

Trois personnages principaux, 3 noms d’ emprunt

  1. Ilia Brusch,  pour un Ladko teint en brun et affublé d’ une paire de lunettes noires cachant ses yeux bleus. Pêcheur surdoué, vainqueur d’ un concours international de pêche sur le Danube, Ilia Brusch  parie sous les feux des médias qu’ il descend le fleuve, de sa source jusqu’ à la mer Noire, sans d’ autres ressources que le fruit de sa pêche.  Danube-300x156 dans Quotidien                                                                                                                                                        Le but est de débarquer ouvertement chez lui, nanti d’ une notoriété et « d’ un état civil hors de discussion ».
  2. Ladko, pour la brute Striga qui signe ainsi chacun de ses crimes, ternissant à chaque méfait le nom de son ennemi
  3. et Jaeger, pour le policier qui s’ incruste (s’ impose) sur la barque de Brusch afin de balayer, sans afficher son étiquette d’ enquêteur, les rives du Danube.

 Le nom d’ emprunt Ilia Brusch est d’ autant plus « flottant »

  1. que le pêcheur est enlevé par les truands, par méprise, en lieu et place du policier,
  2. que, après l’ arrestation du suspect Serge Ladko,  Striga enfonce l’ innocent en incarnant auprès des enquêteurs un Ilia Brusch dont l’ identité aurait été usurpée. 

Les motivations de chaque personnage sont claires, mais la réalisation de chaque projet se heurte, parfois par hasard, à la suite de quiproquos, à celle des autres. De l’ aventure, de l’ action, des évasions spectaculaires, une enquête policière avec fausses pistes et rebondissements, tous les ingrédients sont réunis pour tenir le lecteur en haleine. 

Après un coup de google, je constate avec surprise que seule la télévision Hongroise ait eu l’ idée d’ en faire un film.

 

Une réponse à “Le pilote du Danube”

  1. chantoune dit :

    celui là , je ne le connais pas : ça m’a l’air passionnant …..
    Seule réponse (sans appel ) à ta dernière remarque …on en est à la 4ième adaptation dTwilight…
    fé pèr

Laisser un commentaire