80 jours : Extrême Orient

Gros suspens à Hongkong. Passepartout est piégé par Fix, on ne peut plus résolu à fixer le suspect Phileas sur cette ultime terre Anglaise jusqu’ à l’ arrivée du mandat d’ arrêt.

Pas de prostituée, pas de casino pour séparer le domestique et son maître, mais de l’ alcool et de l’ opium. Ivre mort, Passepartout ne peut prévenir Phileas du départ avancé du Carnatic.

On a failli alors se séparer, les garçons préférant le Français au gentleman Britannique. C’ est grâce à notre don d’ ubiquité qu’ on a finalement pu vivre à la fois, la navigation mouvementée de la goélette (de secours) Tankadère le long de la côte Chinoise – objectif par défaut : rejoindre Shangaï pour attraper le paquebot qui va à San Francisco, celui-là même qui fait escale à (Nagasaki et) Yokohama- et l’ embarquement in extremis de Passepartout à bord du Carnatic.

On est arrivés à Yokohama avec un Passepartout sans rond, qui commence à sentir les affres de la faim.

De façon presque paradoxale, l’ inspecteur Fix, celui qui veut geler l’ action, insuffle une dynamique spectaculaire au voyage de Fogg, cassant la routine d’ un parcours qui s’ annonçait linéaire à l’ image du héros.

Laisser un commentaire