• Accueil
  • > Archives pour décembre 2010

Archive pour décembre 2010

Le président

Jeudi 23 décembre 2010

Un gros (c’est peu dire) menteur démago, tricheur, tyrannique, provocateur, un gros bébé capricieux et gueulard materné et difficilement canalisé par ses conseillers en communication.

Les défauts de Georges Frêche sont éclatants dans le film « Le président » de Yves Jeuland et, à aucun moment, la caméra cherche à les adoucir, à aucun moment, il cherche à les cacher.

Plus transparent que l’ eau de source, plus vrai que nature,  l’ animal, l’ ogre politique crève l’ écran jusqu’ à apparaître … sympathique. 

Le guerrier est filmé pendant sa dernière campagne des régionales. Il est parfois odieux, sexiste, raciste. Mais la bête de concours montre des signes de doute et des faiblesses qui le rendent humain. Cette fragilité, on ne la perçoit pas lorsqu’ il la met délibérément en exergue. Le « je suis si sensible que, pour survivre, je tue d’ abord…je pleure après » est peu convaincant dans la bouche du menteur.

Non, cette fragilité, on la ressent lorsqu’ il se dévore les ongles. On la ressent (paradoxalement) lorsqu’ il dérape odieusement, malgré le travail méticuleux et continu de balisage de ses communicants : les sorties de route non contrôlées de Frêche  ne surviennent que lorsqu’ il est poussé dans ses derniers retranchements, lorsque la bête est traquée, blessée, dos au mur. Le veillard apparaît alors encore plus impotent, sa canne encore plus indispensable. Le tout est attendrissant : le spectateur sourit au lieu de s’ indigner. 

 

Artistes sous l’occupation

Lundi 20 décembre 2010

J’ ai toujours été curieux de savoir comment se sont comportés les Louis de Funès, Bourvil et autres artistes ou hommes publics pendant la guerre. Courageux, lâches ? Ont-ils résisté ou pactisé avec l’ armée occupante ?

Des éléments de réponse dans ce remarquable reportage , où un carton rouge est adressé à Tino Rossi et à Fernandel.

Quant à Arletty, il est difficile de blâmer sa « collaboration horizontale » avec Soehring, un officier de la Luftwaffe. Malgré son mot « mon coeur est français, mon cul est international », ce n’ est pas qu’ une simple histoire de fesse qu’ elle a vécu avec son « beau nazi« .

Appli iphone4

Lundi 20 décembre 2010

Ce week-end, mes coéquipiers au ballon ont 20 ans.

L’ un d’ entre eux sort son iphone 4, le place comme s’ il allait photographier ses chaussures, puis jongle avec un ballon virtuel. Enorme ! Un petit coup de google m’ apprend que ça s’ appelle ARSoccer, pour Augmented Reality Football Game.

La réaction d’ un collègue est immédiate : « Putain, tu peux aussi enculer avec ça, sans déconner, t’ as pas une application pour niquer ! »

A quand le ARsucker ?

Primaires au PS vs présidence du FN

Mardi 14 décembre 2010

Les primaires socialistes pour les présidentielles de 2012, contrairement à celles de 2006 qui conduisaient Royal en leader, sont l’ affaire des sympathisants de gauche alors que le vote mi-janvier pour l’ intronisation du nouveau président du FN ne concerne que les adhérents.

Soyons donc positifs.

Ségolène, qui m’ insupporte et qui semble agacer un grand nombre d’ électeurs potentiels à gauche, ne passera peut-être pas aux primaires, malgré sa promesse (en cas de victoire aux présidentielles) de placer « le meilleur d’ entre nous » à Matignon.

Marine, qui au contraire bénéficie d’ une forte popularité (hélas, auprès aussi de gens de mon entourage), n’ est pas assuré de battre Gollnisch en intra puisque les courants « durs » du FN, en force au sein du parti, ne voient pas toujours d’ un bon oeil les ouvertures de la vice-présidente. 

Malgré l’ annonce bruyante de sa candidature aux primaires du PS, malgré son dérapage islamophobe 100% contrôlé qui vise à séduire  la frange dure du FN, Ségolène et Marine vont peut-être échouer dans leur combat pour exister, pour une histoire de corps électoral. 

Et si Hergé avait inspiré Ben Laden ?

Lundi 6 décembre 2010

Depuis quelques temps, Clem ramène chaque semaine de la bibliothèque de l’ école, un Tintin.

Cette semaine, c’ est l’ affaire Tournesol.

Inutile d’ avoir une thèse d’ Histoire, pour deviner dans l’ opposition Syldavie-Bordurie et dans leur course à l’ armement la rivalité des blocs est-ouest pendant la Guerre Froide.

Et, en page 51, dans les bureaux de l’ armée Bordure, un officier projette et commente le film de la destruction d’ une maquette (verre et porcelaine) de New-York par l’ appareil à ultra-sons volé à Tournesol.

Saisissante est la ressemblance avec les images du 11 sept. 

11sept2001.jpg   p1030353.jpg

Quadrilatère

Lundi 6 décembre 2010

Tom a une leçon sur les polygones particuliers, triangle, pentagone…

- Pourquoi un polygone à 4 côtés s’ appelle quadrilatère ?

- quadri, c’ est 4 et latère, je ne sais pas.

- ben, au foot, c’ est quoi un latéral ?

- un joueur qui court sur les côtés.

- c’ est ça, latéral, c’ est côté. Et quel est le contraire de latéral ?

- je sais pas

- central, défenseur central, défenseur latéral.

- Ben non, le contraire de latéral, c’ est latéral. (avec le sourire)

- ??

- latéral droit, latéral gauche.

Le Clement-gate

Jeudi 2 décembre 2010

J’ ai supprimé le billet « Merci Maman » dans lequel je saluais la finesse de Sophie pour régler un menu souci de Clément. 

Mais au passage, hélas, j’ égratinais le caractère secret de l’ affaire qui lie Sof et son petit loup. Je tente ainsi d’ en faire amende honorable.

Aussi, à l’ heure des révélations de Wikileaks et du « 11 septembre des diplomaties », à l’ heure de la transparence (parfois douloureuse) de Facebook, j’ ai une requête à contre-courant à formuler :

je prie ceux qui ont eu connaissance du dossier de ne point répandre son contenu.

Je ne suis pas traqué par Interpol comme l’ est Julien Assange, je ne risque pas le licenciement, je crains simplement que Clément ait vent de la fuite, se sente trahi et que Sof soit en porte-à-faux.

Alors, j’ ai de la « fuite » dans les idées : je suis une taupe, mais une taupe repentie.

Pourquoi avoir  »jeté » le billet incriminé sur le blog (avant de le jeter à la corbeille) ?

Au delà de l’ hommage aux qualités intrinsèques des mères qui ont du nez, alors que les pères n’ ont souvent qu’ un gros pif (rouge de surcroît), cette feue entrée a été … un « kiai » de soulagement : Clem va bien !