19 mai : Hello NY

Les premières pages d’ Alice aux pays des merveilles (lues entre Montpellier et Madrid) entrent étrangement en résonance avec notre voyage vers New York.

dsc04609statuealice.jpg  (Alice in wonderland, Central Park, NY)

Dans un conte, le monde extraordinaire n’ est accessible qu’ au prix d’ un parcours semé d’ embûches et la protégée de Lewis carrol n’ échappe pas à son destin d’ héroïne : elle est perdue au milieu de couloirs et portes mystérieuses après sa chute dans le terrier de W. Rabbit.

Pour que notre route vers NY soit comparable aux plus grands contes et légendes, nous avons droit aussi à notre parcours du combattant.

Pour un départ pr évu à 12h, nous croyons un moment manquer l’ enregistrement, faisant fi des 3h recommandées par Ibéria et récupérant à 10h30 Cyril et Myriam au centre de Montpellier. La tension est palpable, mes dessous de bras auréolés.

Olivier enregistre auprès d’ une hôtesse inattentive 2 bagages au lieu d’ un seul autorisé et la contraint à faire remonter laborieusement son vanity. L’ occas est trop belle : le lover à la peau de pêche

 p1020016.jpg

joue la carte séduction.

Malgré le persil soigneusement placé dans la culotte et censé lui apporter un parfum de zénitude, Mimi fait le petit chien pour lutter contre le stress, le petit coucou virevoltant au dessus des Pyrénnées.

Dernier contrôle de sécurité pour le vol IB6253. Cyril est fiché, gentiment conduit à l’ écart des regards indiscrets pour une fouille intime. 16h08 : premier frisson, 16h10 : première érection ?, 16h11 : première dilatation. Il a (peut-être) perdu sa virginité. Peu importe, toute grande aventure humaine, toute ruée vers l’ or, se paient par un lourd tribut. 

L’ avion est cloué au sol, le pilote sur le tarmac. What’s going on ? un passager refuse d’ embarquer, on lui récupère ses bagages en soute. Décollage avec 1h de retard. Devons nous insister si NY ne veut pas de nous ? rien à craindre. Sof a cadenassé sa valise ce matin, code : 974.

Evacuation du métro sur le trajet aéroport-hôtel à la station Euclid Avenue ; Sof et moi sortons à l’ arrière de la rame. En face de nous, immobile et sans expression, un barbu, deux doigts dans un plastique bleu et une bouteille sombre à la main avec la mention « hydrogen ».   

2 Réponses à “19 mai : Hello NY”

  1. planetecreole dit :

    Ben alors???? Il a aimé ça le touché rectal? L’histoire ne nous le dit pas!

    et toi Dom? Avoue… Tu as eu droit aussi hein!! sinon c triste again!

  2. maillot Honda enfant dit :

    Way cool! Some extremely valid points! I appreciate you writing this write-up plus the rest of the site is also very good.
    [url=http://www.ykgs12366.com/plus/mfr/maillot-Honda-enfant.html]maillot Honda enfant[/url]

Laisser un commentaire